Une écoute bienveillante pour lutter contre les violences conjugales

Une écoute bienveillante pour lutter contre les violences conjugales
En France, 220 000 femmes sont victimes de violences conjugales. Loin d’être un phénomène isolé, les violences envers les femmes concernent tous les milieux et toutes les régions. En 2020, en Nouvelle-Aquitaine, la Gendarmerie est intervenue plus 3 000 fois pour des violences intrafamiliales.

C’est pour endiguer ce phénomène que la Communauté de communes a souhaité mettre en place des permanences d’accueil, d’écoute et d’accompagnement. Les 1er et 3eme mardi de chaque mois, Aurélie ALEMPS, juriste et référente Violence Conjugale du Centre d'Information sur les Droits des Femmes et des Familles (CIDFF) reçoit toutes personne en recherche de soutien, notamment juridique. « Mon travail consiste à écouter, à présenter les démarches possibles, orienter et accompagner les femmes qui le souhaitent pour qu’elles puissent trouver une issue à la situation de violence et cheminer vers leur autonomie et leur reconstruction » précise-t-elle. Un travail de petits pas nécessaire pour rompre l’isolement et le cycle des violences.

Un numéro national dédié aux femmes victimes de violence accessible 24h/24 et 7 jours sur 7 a été créé en aout 2021: le 3919

Permanence du CIDFF, les 1er et 3ème mardi du mois, de 14h à 17h au siège de la Communauté de communes (1526 Av. de Barrère à Saint-Martin-de-Seignanx).

Prise de rendez-vous au 05 58 46 41 43 ou info@cidfflandes.fr